Avis sur les études scientifiques sur les effets biologiques de rayonnement électromagnétique

Le WiFi est-il dangereux pour la santé ?

Effets biologiques et pathologiques du rayonnement WLAN de 2,4 GHz sur les cellules, la fertilité, le cerveau et le comportement. Par Isabel Wilke. Source : Environnement • Médecine • Société. Supplément spécial dans le numéro 1-2018. Un article de synthèse très robuste avec une discussion thématique des études scientifiques en détail - JRS Quels effets biologiques les études sur le WiFi montrent-elles ? Des études montrent que le rayonnement WLAN provoque un stress oxydatif, des dommages à l'ADN, des dommages aux spermatozoïdes, des modifications de l'EEG et d'autres effets. Cet article est une revue systématique des études sur les effets des rayonnements non ionisants...

Effets sur la santé des rayonnements des téléphones portables et des antennes relais : Implications pour la 5G – Joel M. Moskowitz, PhD, Université de Berkeley

Source : Centre pour la Santé Familiale et Communautaire, Université de Berkeley (Californie). Présenté par Joel M. Moskowitz, PhD. Contenu de ce webinaire : 97% des adultes américains possèdent un téléphone portable d'une sorte ou d'une autre. La grande majorité, 85%, possède un smartphone. Cette présentation résume les recherches sur les effets biologiques et sanitaires de l'exposition aux rayonnements de radiofréquence émis par les téléphones cellulaires et les antennes relais. Le docteur Moskowitz évoque les implications de ces recherches pour la 5G, la cinquième génération de technologie cellulaire. Il commence par décrire ce qu'est le rayonnement sans fil ou radiofréquence (RF), y...

L’étude REFLEX de l’UE démontre des dommages à l’ADN causés par le rayonnement des équipements sans fil et des téléphones portables

Introduction L'étude européenne REFLEX (2004) a été réalisée pour le compte de l'UE par 12 institutions pour un budget total de 3 millions d'euros. Les résultats montrent que, même à une valeur de DAS de 1,3W/kg (représentative de nombreux téléphones portables), des dommages biologiques significatifs dans les cellules humaines et en particulier dans l'ADN sont observés. Le point essentiel est que, finalement, les effets non thermiques du rayonnement 2G (GSM), du rayonnement 3G (UMTS) et des champs magnétiques provenant des équipements et appareils électriques ont été étudiés de façon structurée. L'effet du rayonnement électromagnétique de ces sources s'avère être très similaire à...