Assureur Swiss Re : le rayonnement électromagnétique est un risque de la catégorie la plus élevée

Assureur Swiss Re : le rayonnement électromagnétique est un risque de la catégorie la plus élevée

logo Swiss ReL’une des plus grandes compagnies d’assurance, la Swiss Reinsurance Company (Swiss Re), classe le rayonnement électromagnétique dans la catégorie de risque la plus élevée. Cette catégorie comprend également les produits chimiques perturbant le système endocrinien.

Texte de la page 11 du rapport:
L’inquiétude quant aux risques potentiels liés aux champs électromagnétiques (Champs EM) a augmenté. Les études sont difficiles à mener parce que les tendances temporelles sont incohérentes en raison de la prolifération encore assez récente de la technologie sans fil. L’OMS a classé les champs magnétiques à très basse fréquence et les champs électromagnétiques de radiofréquence, telles que les radiations émises par les téléphones mobiles, comme étant potentiellement cancérogènes pour l’homme (cancérogène de classe 2B). En outre, par une décision récente, un tribunal italien accrédite l’existence d’un lien entre le rayonnement des téléphones mobiles et de troubles de la santé humaine. Dans l’ensemble, cependant, les études scientifiques ne sont toujours pas unanimes quant aux effets potentiellement néfastes des rayonnements électromagnétiques sur la santé. Si un lien direct entre les rayonnements électromagnétiques et les problèmes de santé humaine devait être établi, cela ouvrirait la porte à des demandes d’indemnisation qui entraîneraient d’importantes pertes en vertu de la responsabilité du fait des produits. Les primes d’assurance en responsabilité augmenteraient probablement.

Synthèse de la gestion du risque (page 4) :
Les autres points évalués comme ayant potentiellement un impact élevé sont trois types de risques caractérisés par leurs longues périodes de latence : « les produits chimiques perturbateurs endocriniens », « les conséquences imprévues des nanotechnologies » et « les conséquences imprévues des champs électromagnétiques ».

Situation en 2019 : les réseaux 5G

De : Hors de contrôle – les réseaux mobiles 5G (Swiss Re)

Afin de permettre une couverture fonctionnelle du réseau et une capacité globale accrue, il faudra davantage d’antennes, impliquant l’acceptation de niveaux de rayonnements électromagnétiques plus élevés. Dans certaines juridictions, les valeurs maximales légalement admissibles devront être adaptées. Les inquiétudes relatives aux effets potentiellement négatifs sur la santé des champs électromagnétiques (Champs EM) ne font qu’augmenter. Une hausse des demandes d’indemnisation pourrait être une conséquence potentielle à long terme. […] L’inquiétude croissante quant aux effets de la 5G sur la santé peut entraîner des frictions politiques, des retards dans sa mise en œuvre ainsi que des réclamations de dommages en responsabilité. Les introductions de la 3G et de la 4G ont soulevé des préoccupations similaires. […]Les effets biologiques des Champs EM en général et de la 5G en particulier faisant encore l’objet de débats, les demandes d’indemnisation potentielles pour troubles sur la santé n’apparaîtront qu’après un long temps de latence. (À partir de la page 29 du document PDF.)

Voir aussi : La compagnie d’assurances Lloyd’s ne couvre pas les dommages causés par le rayonnement électromagnétique

L’important assureur autrichien AUVA estime que les téléphones portables ont des effets sur l’ADN, l’EEG et les protéines humaines

Cette page est également disponible en: Anglais Allemand Néerlandais

Partager cet article